27 février 2008

Visite impromptue

Aujourd’hui, grande nouvelle !

En effet, la ministre de l’économie a effectué une opération « coup de poing » dans un centre commercial !

Cette opération avait été préparée dans le plus grand secret, seules les media, avaient été avisées et cela, à peine 48 heures avant.

Ce fut donc avec une surprise totale qu’un hypermarché de la région parisienne a vu débarquer madame la ministre entourée de quelques uns de ses milliers de collaborateurs et de quelques dizaines de journalistes venus là par hasard.

Et cette escouade a pu suivre la ministre faisant ses emplettes comme la plus humble des ménagères de plus de quarante ans. Et de faire lire la liste des courses à effectuer à un suivant, et de tendre le produit à un autre, lequel le posera dans le caddie poussé par un autre autre (la technique est parfaitement maîtrisée). Et de ponctuer chaque achat du ton assuré de la personne qui connaît.

Un journaliste a dû poser une question au directeur du magasin, qui se trouvait là, lui aussi par hasard, car il a répondu devant les caméras : « Je ne suis pas venu ce matin pour changer les étiquettes ! ». Les questions des journalistes sont parfois insidieuses, à la limite du soupçon. 

Mais la ministre, à l’issue de son coup de poing, qu’on n’aurait pas cru aussi violent, a levé le doute en déclarant qu’elle n’était pas venue pour accuser quiconque, mais pour voir si les augmentations trouvées sur le tas étaient conformes à celles annoncées par un magazine de consommateurs

Ainsi cette ministre s’est dérangée avec toute sa suite, non pas pour constater si les prix s’étaient envolés, mais seulement pour contrôler si le magazine n’avait pas exagéré l’augmentation des produits cités dans ses pages !

Et devinez… ils avaient osé !

On ne peut évidemment pas soupçonner la direction de l’établissement visité d’avoir modifié les étiquettes des produits incriminés, même si elle avait eu vent d’une visite aussi inopinée qu’imprévue… cela ne se fait pas !

On s’attend donc à ce que ce soit la direction du magazine de défense des consommateurs qui se fasse rappeler à l’ordre et, pourquoi pas, se voit condamnée au remboursement des frais découlant de cette sortie ministérielle.

Voilà une magnifique opération coup de poing rondement menée et dont le citoyen doit se réjouir. Car, nul ne peut en douter, le pouvoir d’achat qui va s’ensuivre grimpera dans des proportions jamais vues.

Par son efficacité, cette action d’éclat conservera certainement une place dans les annales de la République.

Alléluia !

PS: reste une question: qui a profité des produits achetés et payés par nous ?

Posté par gzormix à 17:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Visite impromptue

Nouveau commentaire